En-tête

Antony (92), Quartier Pajeaud - "Au fil de l’eau"

Maîtres d’Ouvrage : Pitch Promotion / Vinci Immobilier



Portfolio


Publication n°1 Publication n°2 Publication n°3
Source : Architecture Développement - Atelier Agopyan



Mission d’Assistance Environnementale à Maîtrise d’Ouvrage


Mission de Bureau d’Etudes Thermiques



Programme :

Aménagement d’un quartier de 343 logements collectifs, répartis sur 12 bâtiments d’une vingtaine de logements et 20 maisons individuelles, d’une crèche de 90 berceaux et d’environ 500 m² de commerces.


Maitre d’Ouvrage :

Pitch Promotion - Vinci Immobilier


Maitrise d’Oeuvre :

Architecture Développement - Atelier Agopyan


Missions :


Certifications :


Objectifs Développement Durable :


Performances énergétiques :


Calendrier :

dialogue compétitif en 2011-2012, permis de construire en décembre 2012.


Surface :

28.000 m² SDP


Coût :

47.000.000 € HT



Le Développement Durable au centre des réflexions


Dès la phase de dialogue compétitif, le Développement Durable a fait partie des critères prépondérants de sélection. Insufflé par la Ville d’Antony, le haut niveau d’exigence en matière de prise en compte des enjeux du Développement Durable s’est traduit par les exigences et intentions énoncées, mais aussi par le suivi assidu des réponses apportées. dès les premières phases de conception. En réponse, Pitch Promotion a mis en place les procédures et l’organisation optimale pour apporter non seulement les réponses aux attentes exprimées par la Ville d’Antony, mais aussi de pouvoir proposer un niveau d’ambition supérieur, notamment en termes de performances énergétiques. Ainsi, par exemple, les maisons qui seront réalisées intègrent dès à présent le récent label BEPOS Effinergie (Bâtiment à Energie POSitive) paru en Février 2013.


L’équipe resserrée mise en place par Pitch Promotion, autour de deux cabinets de Maîtrise d’œuvre (Architecture Développement – Atelier Agopyan), d’un bureau d’étude HQE et thermique (Bio-Concept Conseil) et d’un paysagiste (AFP), a travaillé de façon concertée, itérative et transversale, ce qui a permis une intégration forte des préoccupations environnementales et une anticipation des différents enjeux induits. Depuis le lancement du dialogue compétitif, qui a d’ailleurs nécessité plusieurs études techniques, pointues, et très rarement réalisées à ce stade de la conception, jusqu’à la livraison de l’opération, Pitch Promotion a traité et continue de traiter l’ensemble des sujets abordés sous l’angle du Développement Durable avec exigence. L’intervention forte d’un même bureau d’étude à la fois en tant que conseil environnemental mais aussi en tant que bureau d’étude thermique (Bio-Concept Conseil), ainsi que la réactivité et la qualité de communication et d’écoute entre les différents intervenants ont permis d’aboutir, au stade d’avancement de la conception, à une opération à la fois ambitieuse, cohérente et maîtrisée.


Un parti urbanistique induit par son environnement bâti et naturel immédiat.


Le projet « Au fil de l’eau » est modelé autour d’un large jardin paysager organique. Il possède en son cœur un plan d’eau qui irrigue l’ensemble des 5 îlots distincts par des noues. Cet espace paysager, qui prend naissance à l’entrée du programme rue Pajeaud, lui donne d’emblée une identité environnementale affirmée et noble. Il révèle un cône de vision bordé d’un alignement d’arbres, qui s’élargit amplement vers le parc Heller et ses essences remarquables tels que les charmes. Le principe du plan masse permet de conserver une cohérence urbaine forte et tout à la fois de libérer de multiples échappées visuelles vers le cœur d’îlot, et vers le point remarquable du site : le parc Heller. Les deux cabinets d’architecture réunis pour leurs compétences et leur expérience de programmes mixtes en centre urbain ont su créer des atmosphères bien distinctes au sein des cinq îlots ; les deux gestes architecturaux se complètent par leur souci de synthèse entre diversité et harmonie simultanément.


Le cône principal du projet en pleine terre ainsi que l’impact limité des niveaux de sous-sol a permis de préserver un nombre important d’essences existantes sur le terrain et notamment sur la frange avec le parc Heller.


La particularité du traitement paysager est sa structuration autour du cône de vision principal Nord/Sud dont l’épine dorsale est le bassin de rétention paysager mais aussi de ses deux larges entrées principales qui constituent deux axes majeurs de pénétration à l’intérieur du projet. Le projet a comme ambition de développer un quartier paisible et fonctionnel propice au bien-être ; parallèlement à toute l’ambition environnementale du projet, une desserte aisée des commerces, de la crèche, de l’ensemble des logements, un fonctionnement fluide de l’ensemble des flux, piétons, voitures sans bouleversement par rapport au flux existant, participe au confort et donc au bien-être des habitants. Aucun véhicule ne circulera à l’intérieur du projet hormis les 2 voies pompiers réalisées au droit des deux accès piétons principaux du terrain et de l’accès aux pavillons totalement indépendant du reste de l’opération. Les voies pompiers (servant aussi aux déménagements) sont réduites au maximum libérant ainsi plus d’espace à l’espace planté. L’ensemble de ce nouveau quartier est donc dédié véritablement aux piétons qui accèdent aisément à leurs 12 plots respectifs soit par la rue Pajeaud, par l’un des deux accès principaux, soit par la voie piétonne, soit par le sous-sol (accès direct sous chaque bâtiment par ascenseur).